La Méditation de Pleine Conscience Mon programme

Présentation

L'Intervention psychologique Basée sur la Pleine Conscience (IBPC) que je propose, s'inspire des deux protocoles scientifiquement validés, MBSR et MBCT et se déroule selon un protocole établi de 8 séances, à raison de 2h par semaine.

Des séances de soutien à la pratique, hebdomadaires et mensuelles, seront également proposées afin de vous aider à maintenir votre pratique.

Composantes clefs

  • Des moments de pratique guidée de méditation de pleine conscience, assise, allongée ou debout ;
  • Des exercices simples de mouvements en pleine conscience ;
  • Des apports théoriques ;
  • Des moments de partage en groupe ;
  • Des exercices individuels quotidiens pour faire le lien avec votre vie de tous les jours.
  • Une Journée en Pleine Conscience de 5 heures
Séance de Méditation de Pleine Conscience avec Nathalie Hannhart à Chambéry

Matériel à votre disposition

Pour chaque stagiaire : Un manuel résumant chaque séance vous sera remis à la 1ère séance.
+ les 15 méditations enregistrées d'exercices à  faire à domicile. (Vérifiez que le son de votre ordinateur est suffisamment élevé)

Dans la salle de pratique : 
Des tapis de sol, des coussins de méditation, des plaids et des chaises sont mis à votre disposition. Vous n’avez rien besoin d’apporter ( à part votre manuel, si vous le souhaitez, pour prendre des notes).

Séances en détail

1/  Le pilote automatique :
Il nous facilite la tâche dans de nombreux aspects de la vie quotidienne, mais il peut aussi prendre le contrôle de notre vie, et engendrer du stress. La pleine conscience permet de garder un meilleur contrôle de notre pilote automatique, en le réservant à la mise en œuvre de nos habitudes au service de nos besoins. Elle empêche les vieilles habitudes, qui sont devenues des automatismes, de nous dicter notre conduite.

2/ Conscience de la respiration :
Le souffle, c’est la vie. De plus, c’est un objet d’attention sur lequel nous pouvons toujours nous pencher, car il est toujours accessible. Par ailleurs, c’est un bon indicateur de nos sensations : elle peut être courte ou longue, fluide ou hachée, profonde ou superficielle.
Enfin, c’est un mouvement doux, naturel et qui vous centre dans l’instant présent. L’attention au souffle vous permet de laisser votre vie se vivre un moment toute seule, de voir quelle sagesse émerge quand vous ne vous précipitez pas pour « tout régler ».

3/ Garder le corps présent à l'esprit :
Pratique de mouvements en pleine conscience, debout et allongé.
Si le corps et l’esprit ne font qu’un, traiter son corps comme une entité séparée aboutit à perpétuer un sens profond de dislocation au cœur même de notre être. Cet exercice ancre la conscience dans le corps en mouvement.

4/ La machine à ruminer :
Avec le temps, grâce à la pratique de la Pleine Conscience, nous apprenons à identifier les ruminations, à admettre leur présence et à les laisser s’en aller d’elles-mêmes.

 

5/ Se tourner vers les difficultés :
Chaque fois qu’on est confronté à une difficulté, notre réflexe naturel est de chasser l’agresseur. Mais les stratégies que nous mettons en place pour cela (déni, fuite…) ne fonctionnent plus, soit parce qu’on est à court d’énergie, soit parce que la difficulté à affronter est insoluble.
Une approche différente est celle de l’acceptation de nous-même et de ce qui nous dérange, ce qui implique de se tourner vers ces éléments perturbateurs et de les approcher avec bienveillance, même - et surtout - quand ces éléments nous déplaisent et nous effraient.

6/ Autocompassion et bienveillance :
La méditation de bienveillance va utiliser la connexion, plus que l’attention. Quand nous souffrons, nous pouvons sentir le besoin d’être étreint ou soutenu par quelqu’un d’autre. Cette autre personne peut être un être humain, ou, ce qui n’est pas moins efficace, une partie compatissante de nous-même.
Par ailleurs, avoir de la compassion pour autrui traduit un état de respect avancé de soi-même. Nous verrons dans cette séance comment la cultiver.

7/ Communiquer en conscience :
Dans cette séance, nous allons apprendre à sortir des conflits et entrer dans un niveau supérieur de confiance intérieure : se défendre tout en évitant de faire du mal à l’attaquant. Nous allons également expérimenter l'écoute consciente, profonde, que nous avons tous en nous. Et lorsque l’on est dans cet état de présence sensible, naturellement on peut répondre avec le cœur.

8/ Intégrer la Pleine Conscience à sa vie quotidienne :
La pratique régulière de la pleine conscience aide à maintenir un équilibre dans la vie. Les bonnes intentions peuvent être renforcées par une raison positive de prendre soin de soi.
Nous rappelons le conseil de Jon Kabat-Zinn de tisser son parachute chaque jour, plutôt que de laisser cela pour le moment où l’on devra sauter de l'avion.